La période néo-natale : de la naissance à 14 jours,

Les chiots sont immatures, aveugles et sourds, se déplacent en rampant et restent groupés.

Ils acquièrent le sens du toucher, et ont des réactions à la douleur et au froid, dans ces premiers moments de leur vie, ils ont plutôt des interactions avec leur mère.

La période de transition : De 13/14 jours à 3/4  Semaines

Pendant cette nouvelle période, les chiots vont commencer à ouvrir les yeux, et  vont acquérir une autonomie croissante.

Dès 3 semaines, 50% d’entre eux arrivent à se tenir debout, et sortent du couchage pour uriner et déféquer.

C’est l’apparition des premiers mordillements et de la mastication.

C’est aussi le début des interactions dans la portée (grognements, jeux …), le début des apprentissages.

A la fin de cette période ils ont plutôt  des Interactions Chiots/Chiots.

La période de socialisation : De 3/4 semaines à 12 semaines, une période très importante

A partir du sevrage : 3 semaines à 1 mois

C’est la période du développement

  • De leurs capacités sensorielles
  • Des relations “socialisation”
  • Des capacités d’apprentissage

A partir de 5 semaines :

La mère quitte le couchage plus souvent, et les chiots se déplacent en groupe et jouent

A partir de  6 à 8 semaines,

La période devient plus favorable à la familiarisation

A partir de 2 mois,

le chiot commence à développer des réactions craintives vis-à-vis de tout ce qui est nouveau.

Pour une bonne adaptation à sa vie future il est important de lui fournir des expériences avec de nouvelles choses, d’autres congénères, d’autres humains.

En fait, plus le chiot est soumis à ce stade de son développement, à des stimulations riches, fréquentes et variées, (tout en préservant évidemment son besoin de repos et de sommeil ainsi que son état émotionnel), plus il sera capable de s’adapter à l’âge adulte aux situations et aux environnements complexes et variés.

Il fera preuve d’une plus grande stabilité émotionnelle, on dit aussi que son seuil d’homéostasie sensorielle* est très élevé.

A ce stade de son développement, le chiot est capable de mieux appréhender la séparation avec la mère et la fratrie conjuguée à l’arrivée dans un nouvel environnement.

Cette séparation est néanmoins génératrice d’une certaine anxiété pour le chiot qui a immédiatement besoin de nouveaux repères.

Dans le cas d’un chiot convenablement sociabilisé à ce stade, l’attachement aux nouveaux maîtres et aux autres animaux du nouveau foyer ou, plus globalement, au nouveau milieu est instantané, l’anxiété disparaît rapidement et cela permet la poursuite du processus de socialisation.

En effet, si le chiot de 2 mois connaît désormais la peur, il reste néanmoins extraordinairement adaptable et malléable 

La période Juvénile : de 12/16 semaines à la maturité sexuelle et l’âge adulte

Lorsque votre chiot atteint la période juvénile, la plupart des principaux changements ont eu lieu et tous ses organes sensoriels sont parvenus à maturité.

Il est important de continuer de le sociabiliser, et commencer un programme d’entrainement.

Les chiots ayant une capacité d’attention limitée et une tendance à s’énerver rapidement, il faut veiller à ce que ces séances d’entrainement soient courtes, cohérentes et amusantes.

Les chiots grandissent très vite et plus la race est petite, plus le chiot arrivera tôt à l’âge adulte.

  • Chez les races de petites tailles, l’adolescence peut commencer dès l’âge de 5 mois,
  • Chez les races de plus grande taille, elle ne commence pas avant 9 ou 10 mois, voire 12 ou 18 mois pour les très grandes races.

Selon la taille de votre chiot, l’adolescence durera entre quelques mois et un an.

Les chiots deviennent adultes entre un an (pour les plus petites races) et 18-24 mois pour les grandes et très grandes races.

C’est une période où il ne faut pas relâcher l’éducation, je vous explique pourquoi :

Vers 5/6 mois puis vers 9/10 mois pour la plupart des individus, le chiot traverse à nouveau des périodes très sensibles et critiques.

Les expériences fortes, positives et négatives, qu’il connaît à ce stade de son développement, marquent et influencent ses tendances et ses comportements sociaux pour toute sa vie.

La puberté, qui survient selon les races, le sexe et les individus, entre l’âge de 6 mois et de 20 mois, est marquée par une perturbation des comportements habituels du chiot/ chien.

Il peut se montrer moins obéissant et/ ou docile envers son maître, moins réceptif à l’apprentissage, devenir agressif envers ses congénères ou l’homme.

C’est un peu l’âge bête du chien et il faut savoir s’y adapter.

(*) L’homéostasie sensorielle : plus un animal a été mis en présence de stimuli divers lors de ses premières semaines, plus il devient sociable et moins il a de chances de développer des troubles du comportement.